Figures Logo

(In)Egalité salariale H/F en start-ups en France: le bilan

Virgile RaingeardPublished 05/18/2021

Bien que l'écart se soit légèrement réduit pendant quelques années, le constat est là : en 2021 les femmes gagnent 23% de moins que les hommes en moyenne.

Pire, la pandémie actuelle a effacé des années de progrès !

D'après une étude récente du Forum Economique Mondial,la crise sanitaire a retardé d'une génération entière l'espoir de parvenir à une égalité homme-femme.

En moyenne, davantage de femmes ont dû faire face à une perte d'emploi, le poids de la charge familiale a pesé beaucoup plus lourdement sur leurs épaules,et leurs carrières s'en sont retrouvées en moyenne plus fortement impactées.

Pour mieux comprendre cette situation, décryptons de la situation actuelle dans le monde et en France, puis allons voir si l'écosytème des start-ups & scale-ups françaises accentue, ou inverse la tendance actuelle ?




1. L'écart salarial H/F est avant tout la résultante d'une multitude de facteurs :

L'écart salarial moyen brut est impacté par :

  • La plus grande proportion de femmes étant à temps partiel, elles ont donc un salaire brut total réduit (80% des personnes à temps partiel sont des femmes INSEE 2019)

  • La division genrée du travail : sous-représentation des femmes dans les secteurs et métiers les plus rémunérateurs (Finance, Tech par exemple) et leur surreprésentation parmi ceux les moins rémunérateurs (métiers du service notamment)

  • Selon la même idée, les hommes travaillent en moyenne plus que les femmes sur des métiers à horaires décalés ou des métiers à risque, les femmes reçoivent donc moins de primes liées au travail de nuit ou aux risques 

  • Le plafond de verre : freins invisibles à la promotion des femmes aux postes de management/direction, parmi les plus rémunérateurs

  • Le plancher collant : les femmes évoluent moins rapidement et restent plus longtemps dans des postes d'entrée de carrière; elles sont donc aussi moins payées. 

👉Point important : travailler sur les écarts de salaire, c'est aussi traiter tous ces sujets en amont (notamment la sous-représentation des femmes dans les métiers les plus rémunérateurs et dans les postes de management) !




2. Une fois ces facteurs éliminés, il reste un écart inexpliqué qui est d'environ 9% (INSEE)

En moyenne donc, à poste égal, secteur équivalent et niveau d'étude équivalent, les hommes gagnent 9% de plus que les femmes.

Pourquoi ? Impossible de connaître précisément l'ensemble des facteurs et leurs impacts individuels, néanmoins il y en a un qui sort du lot : la place laissé à la négociation lors du recrutement.

En effet une étude récente donne les conclusions suivantes:

  • Les femmes situées en haut de la distribution des salaires demandent des salaires inférieurs à ceux d'hommes similaires lors des négociations salariales
  • L'écart entre les genres dans le comportement de négociation explique une grande partie de l'écart de rémunération.
  • Les femmes reçoivent des offres légèrement inférieures à celles des hommes, même si elles demandent le même salaire.

👀 On vous en dit plus sur cette étude dans un article dédié (🇬🇧)

9% d'écart salarial H/F inexpliqué en France, mais combien parmi les jeunes entreprises, celles qui viennent "disrupter" un marché grâce à l'innovation ? Sont-elles aussi en train de bouleverser le statu-quo dans ce domaine? Réponse...




3. En start-ups & scale-ups françaises, cet écart est de... 2,9% !

Grâce aux données de salaire des clients Figures (93 entreprises à ce jour), nous avons pu recalculer précisément cet écart salarial inexpliqué H/F à niveau équivalent, et nous avons constaté qu'il est de 2,9% ! C'est encore 2,9% de trop, mais c'est une tendance favorable quand on la rapporte au reste du marché français.


👉Regardons cet écart plus en détails...

Ecarts par famille de métiers

Cet écart est-il constant selon les métiers ? Voyons ce que nous disent les données:

Ecarts HF Métiers.png

Chiffre positif = écart inexpliqué en faveur des hommes.

Dur d'en tirer une quelconque conclusion. Parmi les métiers très Tech, il y a bien un écart inexpliqué en faveur des hommes parmi les métiers du développement ou de la data (3%), mais en faveur des femmes dans les métiers du produit et design (1,5%). Dans les fonctions support, il y a un écart en faveur des hommes dans les RHs (3,7%), ou ils sont pourtant sous-représentés mais en faveur des femmes dans les métiers de la Finance (-2,9%).

👀 on parle plus en détails de la représentation des femmes parmi les différentes familles de métiers dans cet article de blog dédié !

Aucune tendance générale ne semble se dégager, ou en tout cas aucun lien entre représentation des femmes et écarts de salaire inexpliqués.Qu'en est-il lorsque l'on examine selon les niveaux de séniorité ?


Ecarts par niveaux de séniorité

Ecarts HF Séniorité.png

Chiffre positif = écart inexpliqué en faveur des hommes. En orange les niveaux de contributeur individuel, en bleu de managers

Là par contre, les choses sont plus claires : cet écart inexpliqué en faveur des hommes est quasi constant selon les niveaux, sauf le niveau de "Supervisor" (échantillon faible néanmoins).

⚠️ On peut même observer un écart bien plus élevé dans les rôles de management, surtout aux postes exécutifs (C-Level) ou il est de 11% ! ⚠️

Comment expliquer ces écarts ? Que faire pour les réduire ? On vous en dit plus prochainement ! 😉


💡 D-ici-là, vous voulez savoir quels sont les écarts de salaire inexpliqués H/F dans votre entreprise ? Chez Figures, c'est un de 4 axes d'analyse de notre Gender Equality Index, un index d'égalité H/F calculé automatiquement pour tous nos clients.

👉 Vous voulez-en savoir plus ? Parlons-en !


au revoir!

Figures

Stay up to date with the latest HR hot takes from Figures

Loading...
Read more
See all posts

Vers la mort de la rémunération variable ?

Annuelle ou trimestrielle, prime d’objectif ou commission, pour les commerciaux ou pour tous les employés… la rémunération variable est souvent synonyme de casse-tête pour les entreprises. Ce type de prime a d’ailleurs de moins en moins le vent en poupe, surtout en startup. En effet, si la rémunération variable des équipes commerciales, indexée directement aux ventes, et des équipes dirigeantes, aux résultats de l’entreprise, est une pratique complètement ancrée dans le marché, cela est moins vrai pour d’autres fonctions. La mise en place de la rémunération variable pour les équipes non commerciales et non dirigeantes, se heurte à de nombreux dysfonctionnements. Décryptage.

Télétravail en France et à l'étranger - quel cadre légal ?

Avec la Covid-19, le télétravail dans les start-ups comme dans les entreprises traditionnelles a franchi un point de non-retour (et certains salariés aussi : bye bye Paris). Mais pour les employeurs, cela vire parfois au casse-tête. Pour Leslie Nicolaï, avocate associée au sein du cabinet FactoRHy Avocats, à Paris, et spécialisée en droit du travail, il faut sortir au plus vite d’une gestion au cas par cas. Interview.

Construire sa stratégie salariale en start-up (épisode 1) : connaissez-vous vraiment vos convictions ?

Dans cette série d’articles, Figures vous livre les bases essentielles pour bâtir votre politique salariale en start-up, en cohérence avec votre identité et votre vision. Première étape (incontournable) : identifiez vos convictions.