Comment annoncer une mauvaise nouvelle en matière de salaire : un guide pour les managers

10/6/2024
.
4
min de lecture

Partager

Sommaire

Auteur

10/6/2024
.
4
min de lecture

Personne n’a envie d’annoncer une mauvaise nouvelle. Pourtant, si vous êtes manager, c’est une responsabilité à laquelle vous ne pourrez pas échapper.

C’est particulièrement vrai durant la période de revue des salaires. Bien souvent, il incombe aux managers de transmettre les décisions prises à leurs équipes, et ce n’est pas toujours des bonnes nouvelles.

Parfois, la performance d’un employé n’est pas au niveau pour justifier une augmentation, bien qu’il atteigne ses objectifs. D’autres fois, il se peut que le salarié soit déjà coincé en haut de sa tranche salariale. Ou alors l’entreprise n’a tout simplement pas le budget pour accorder des augmentations.

Mais qu’une chose soit claire : personne ne raffole de ces conversations. Décevoir son équipe avec des mauvaises nouvelles n’est jamais agréable, a fortiori si vous êtes en désaccord avec la décision.

Ceci étant dit, certaines façons de faire peuvent vous aider à arrondir les angles avec votre équipe. Dans cet article, vous trouverez des conseils pour annoncer une mauvaise nouvelle liée au salaire, d’une manière respectueuse et avec empathie. Et cela sans compromettre votre position de manager.

7 conseils pour les managers qui doivent annoncer une mauvaise nouvelle

Vous redoutez d’annoncer à votre équipe qu’ils n’auront pas l’augmentation qu’ils espéraient ? Vous n’être pas seul. Ces conversations ne sont facile pour personne, et elles rendent nerveux même les plus aguerris des managers.

La façon de communiquer une telle nouvelle est cruciale, car elle peut avoir un impact significatif sur le moral de vos employés. Poursuivez la lecture pour découvrir 7 conseils pour annoncer une mauvaise nouvelle de la bonne façon.

1. Venez préparé et avec des réponses

“Pourquoi ?”

C’est généralement la première question qu’un manager entend après avoir décliné une demande d’augmentation. Et vous perdrez toute crédibilité si vous ne savez que répondre. Vous devez donc préparer vos arguments avant que la conversation ait lieu, pour être en mesure d’expliquer la logique derrière cette décision et partager le contexte nécessaire.

Cette préparation est cruciale. Elle vous permettra d’expliquer correctement la décision à vos employés et de répondre à leurs interrogations. Bien sûr, leur frustration ne disparaîtra pas par magie, mais ils seront plus à même d’accepter la situation s’ils comprennent que le process de décision a été juste et rationnel.

2. Ayez la discussion en personne

Le sujet des salaire est forcément sensible et doit être traité avec finesse. Alors, s’il vous plaît, n’envisagez jamais d’annoncer une mauvaise nouvelle au téléphone ou par email, même si cela peut être moins pénible pour vous.

Préférez un discussion en face à face, idéalement en personne, ou en visio si ce n’est pas possible.

Cela démontre l’importance que vous accordez au sujet. C’est également une opportunité de communiquer votre empathie et votre soutien grâce à votre language corporel, ce qui est compliqué par téléphone, et simplement impossible à l’écrit.

3. Choisissez le bon moment et le bon endroit

Prévoyez du temps. Après avoir annoncé la nouvelle, votre employé aura sûrement des question, ou souhaitera exprimer sa déception. Evitez d’être dans le rush ou interrompus.

Si la discussion a lieu en personne, choisissez le lieu avec soin. Un bureau vitré n’est pas forcément une bonne idée, car cela ne laisse aucune intimité à votre employé.

Enfin, et cela va sans dire, ces conversations doivent toujours se faire un employé à la fois. Personne ne souhaite recevoir une nouvelle décevante devant ses pairs, et il est important de respecter chaque personne en lui accordant votre totale attention.

4. N’essayez pas de minimiser la mauvaise nouvelle

On a souvent tendance à tourner autour du pot quand on a une mauvaise nouvelle à annoncer. Dans cette situation, et par respect par votre employé, il est mieux d’être clair et direct. Faute de quoi, vous risqueriez de laisser place à l’interprétation, ou même de prêter à penser que le sujet est ouvert au débat.

Par exemple, vous pouvez commencer la conversation comme suit :

“Malheureusement, il a été décidé que vous ne serez pas augmenté cette année.”

Résistez également à l’envie de faire passer la pilule en enrobant la nouvelle d’autres infos positives, par exemple en félicitant la personne pour ses performances.

Il peut être utile d’ajouter du contexte, mais prenez garde à ne pas vous perdre en cherchant à dire des choses positives “pour compenser”. Vous vous adressez à des adultes, traitez-les comme tels.

5. Soyez compréhensif

Il n'y a pas moyen d'y échapper : lorsque vous annoncerez à un employé qu'il n'obtiendra pas l'augmentation qu'il espérait, il sera déçu. Il peut même se montrer contrarié voir fâché, et il est tout à fait naturel qu'il se décharge de cette émotion sur vous, son manager.

Bien entendu, ces conversations ne sont pas non plus une partie de plaisir pour les managers. Mais faire preuve d'empathie fait partie de votre travail.

Ne soyez pas sur la défensive, ne tentez pas de minimiser ou de rejeter les émotions ressenties par la personne en face vous. Montrez-vous plutôt compréhensif et reconnaissez leur déception.

6. Ne critiquez pas votre entreprise

Cela étant dit, en tant que manager, vous êtes également un représentant de l'entreprise. Et présenter un front uni est crucial pour le moral des employés. Cela signifie que, même si vous n'êtes pas d'accord avec la décision, le dire à vos subordonnés est une mauvaise idée.

Ainsi, même si vous devez faire preuve d'empathie à l'égard de votre employé, vous devez éviter de dire du mal des supérieurs de votre organisation ou d'insinuer que la décision était injuste.

Faites de votre mieux pour que l’employé comprenne la logique derrière la décision, et gardez vos opinions pour vous.

7. Laissez à l'employé l'espace nécessaire pour répondre (s'il le souhaite)

Il est tout à fait normal que vos employés aient des choses à dire lorsqu'ils reçoivent une mauvaise nouvelle. Les écouter fait partie de votre job de manager. Vous pouvez terminer la conversation en demandant à l'employé s'il a des questions, ou même comment il se sent.

Il y a cependant une différence nette entre offrir à un employé de partager sa frustration et lui permettre de remettre la décision en question. Soyez compréhensif, mais clair : la décision est finale. Nous l’avons déjà mentionné, il est important de resister à la tentation de prendre le parti de votre employé et de lui dire que vous trouvez la décision injuste.

Il est également important de se rappeler que certains employés ne voudront pas du tout partager leurs pensées avec vous et préfèreront absorber la nouvelle en privé ou en parler à leurs amis. Vous ne devez pas pousser les employés à partager leurs sentiments, mais simplement leur faire savoir que vous êtes à leur disposition s'ils souhaitent en discuter.

Trouver le bon équilibre en tant que manager

Les managers ont un double rôle à jouer au sein d'une organisation. D'une part, on attend d'eux qu'ils soient les champions et les soutiens de leurs subordonnés. Mais ils sont aussi les représentant de l'entreprise, et ce sont généralement eux qui sont en première ligne lorsqu'il s'agit d'annoncer de mauvaises nouvelles.

Vous n'avez pas besoin qu'on vous rappelle à quel point tout cela peut être épuisant - surtout si vous avez plusieurs conversations de cette nature dans la même journée ou la même semaine.

Bien entendu, vous devez veiller à ne pas ramener la conversation à vous en vous plaignant à votre employé de la difficulté de la tâche (on se souvient de cette vidéo d’un CEO en pleurs). Mais il est toujours important de prendre soin de soi et de protéger sa propre santé mentale en tant que manager.

Tout d'abord, veillez à planifier ces réunions de manière à avoir le temps de décompresser après la réunion si vous en avez besoin. Il peut s'agir de faire un tour hors du bureau, pour aller prendre un café ou se promener, ou simplement de faire un break avant la prochaine réunion.

Si vous avez du mal avec ce genre de conversations difficiles, vous n'êtes pas le seul. Elles ne deviendront jamais agréables, mais elles deviendront plus faciles avec le temps.

Pour aller plus loin

Vous voulez en savoir plus sur la gestion des rémunérations en tant que manager ? Consultez ces articles tirés de nos archives :

Rejoignez la Compversation

Abonnez-vous à la newsletter dédiée aux professionnels de la rémunération

Work email
Merci ! Vous recevrez le prochain numéro de notre newsletter !
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Construisez une politique salariale juste et efficace

Parlez-nous
Error text
Thank you! Your submission has been received!
Oops! Something went wrong while submitting the form.

Articles similaires

Compensation

Comment mettre en place une rémunération attractive dans son entreprise ?

Comment mettre en place une rémunération attractive pour votre entreprise ? Découvrez nos conseils pour vous aider à construire votre politique salariale.
Lire l'article
CEO's insights

Compversation #12 - Payez comme vous êtes

Le comp & ben, est-ce une simple question d’optimisation ? Est-ce que notre mission se résume à résoudre cette équation, toujours la même : « Recruter le meilleur candidat possible au moindre coût possible » ?
Lire l'article
Compensation

Comment annoncer une mauvaise nouvelle en matière de salaire : un guide pour les managers

Dans cet article, vous trouverez des conseils pour annoncer une mauvaise nouvelle liée au salaire, d’une manière respectueuse et avec empathie. Et cela sans compromettre votre position de manager.
Lire l'article